Bandièra01 capçalera  1180x150: Botiga

Opinion

Del francitan al fròclish

Please! Un poutou!
Please! Un poutou! | Tixonov Valentin

Quora nos passejam dins los vilatges o vilas d’Occitània, avèm l’escasença d’ausir parlar occitan e subretot  francitan. E d’ausir:

  • C’est été, il va te tomber une cagne!

  • Sans le vouloir, il a bugné sa voiture, ce malheureux!

  • Pour économiser l’eau, il va falloir éteindre le robinet.

  • Ce matin, je suis comme une peille!

  • Il n’arrête pas de prendre des  potingues. Il malautèje.

  • Ne lui en promet pas, il a une bonne maïsse.

  • Pour circuler dans cette ville, c’est le pati.

  • Je comprends pas, çà  pègue du sol!

  • Arrête de badiner ! Tu quiches!

  • Ce pauvre vieux, il répapie.

  • Ce gamin, il roumègue du matin au soir. Il enmasque.

  • Depuis qu’il pleut, j’en ai un sadoul !

  • Quand il fait chaud, rien ne vaut un siestou pour se reviscouler.

  • Mèfi ! Tu vas t’espatarer sus cette palanquette.

  • Pecaire ! Il sait pas gérer, il a fait quicanèlle.

Segur, de francitan... mas tanben de fròclish. Un parladís qu’ausissètz  o que parlatz benlèu ...  Vaquí quauquas paraulas de fròclish ausidas dins la vida vidanta:

  • J’ai escampé le tee-shirt.

  • Ce calugàs, il m’a escagassé mon short.

  • J’en ai un sadoul de pratiquer le footing chaque matin.

  • Il  est nesci , chaque jour  il fait du shopping. Ça m’engarçe!

  • Chaque dimanche, il rabale au lit puis se fait un brunch.

  • Pierre me coufle avec son planning.

  • Pour la dimenjade , elle se tire en week-end.

  • A la rentrée, pour la pichounette, on prendra une baby-sitter. C’est fun!

  • Pecaire, chaque jour, elle se fait des selfies.

  • Ce destimbourlé, il a cent milles followers.

  • Tu penses pas, toi, que le brainstorming c’est une couillonade!

  • Tabanàs ! See you later!

  • Alara cougourle, depuis hier, how are you?

  • Vous êtes tarnagas avec votre zapping.

  • Pichoun, what time is it?

  • Amiguette, j’ai envie de créer une start-up .

  • Ane ! J’ai mis le beefsteak du week-end dans le freezer!

  • Mon grandaràs est de longue  at home. Il arrive pas à se dépéger de la maison.

  • Ce pequelet a un joli bike. Pourvu qu’il  l’escagasse pas!

  • Hey ! Aquò vai ce matin?

  • Elle est bien bonne cette flèque. Vous direz thank you au cuisinier!

  • Please! Un poutou!

  • Vous avez l’air enmouscaillée. Vous rentrez d’une garden-party?

  • C’est une star ! Je suis espanté.

  • Pour ses sneakers,  il roumègue de longue.

E aquelas tièras  poirián èsser ben pus longarassas encara...

Jornalet es possible gràcias al sosten economic e jornalistic dels legeires e benevòls. Se lo podètz sosténer en venent sòci dels Amics del Jornalet o de l'Associacion ADÒC, o tot simplament en fasent un don, atal contribuiretz a far un mèdia mai independent e de melhora qualitat.

Comentaris

Delbac Mende
3.

Es que los Occitans que sabon que on occitans an tombat la vergonha? Pas segur?
Es que los francitans que sabon pas que son occitans an tombat la vergonha? Pas segur?
Es que los froclishaires que o sabon pas an vergonha ? Benlèu pas?
La lenga va ven e vira...

  • 3
  • 0
andriu
2.

Serián pas tròp embestiant los anglicismes se los Occitans parlavan la lenga ; per malastre, an sovent vergonha del país ont vivon e de lor accent.
Alara, los que parlan la lenga deurián, al mens a l'escrich (que damòra, el!) emplegar una lenga corrècta autan coma es possible
E los "intellectuals" qu'escrivon manuals deurián totjorn emplegar l'occitan al lòc de parlar de la lenga en francés… quitament se i pòt aver d'excepcions

  • 11
  • 0

Escriu un comentari sus aqueste article